<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=6984382394937790&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Revenir sur le blog

Maïs : comment agir contre le liseron ?

 · 30 avril 2019 · 

3 min

Le liseron persiste dans nos maïs, c’est du moins ce que révèle un sondage auprès de maïsiculteurs cette année. Parmi les agriculteurs interrogés, 38% déclarent le liseron comme une adventice difficile à contrôler*, un chiffre à peu près stable sur les 10 dernières années. En cause l’absence de technique pour lutter facilement contre le liseron.

Le printemps arrive avec le retour des semis de maïs. C’est aussi à cette période que le liseron se développe. Plante vivace, ses rhizomes n’ont pas forcement été détruit pendant l’interculture. Au contraire, le déchaumage à disque a plutôt tendance à le multiplier en coupant les rhizomes en plusieurs. A moins que vous ayez opté pour un outil à dents qui aura mis en surface certains rhizomes qui se seront desséché. Malgré tout, il restera toujours des rhizomes prêts à faire concurrence à vos maïs et à grimper sur leur tige pour vous ennuyer à la récolte.

La lutte mécanique, à ce jour, est une option contraignante, voire inefficace car elle nécessite des passages réguliers. Le binage sectionne les tiges et stimule des bourgeons de remplacement. De plus si le liseron est trop développé, il a tendance à provoquer des bourrages.

C’est pourquoi Arvalis préconise de réaliser 2 passages d’un dérivé auxinique, avec un plus pour le dicamba. Le liseron a en effet tendance à avoir des levées échelonnées qui peuvent passer au travers du 1er passage. La lutte chimique reste la plus efficace contre cette adventice pour l’instant. Dans les essais réalisés cette année, on constate qu’un traitement sur un liseron développé (au moins 10 cm) donne une bonne efficacité, mais la deuxième application est nécessaire après 8 feuilles pour contrôler les levées plus tardives. Le dicamba, associé à des matières actives antidicot et antigraminées permet donc d’intégrer cette stratégie dans un programme en double post levée. Il est aussi envisageable d’intervenir à 6 feuilles après une application en pré levée qui contrôle les liserons. Pour gagner en simplicité, vous pouvez utiliser un produit regroupant toutes ses actions.

 

Graphe_liseron Mais_430x341

 

* : étude réalisé par ADquation auprès de 202 maïsiculteurs

 

Nikita® - Pyxides® - WG - 150 g/kg mésotrione, 100 g/kg nicosulfuron et 312,5 g/kg dicamba - AMM n° 2170358 - Attention - H319, H410 Respectez les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi mentionnés sur l’étiquette du produit et/ou consultez www.adama.com et/ou www.phytodata.com. Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto. ®Marque déposée Adama France s.a.s.- RCS N° 349428532. Agrément n° IF01696 : Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels. Novembre 2018. Annule et remplace toute version précédente.

 

Baseline_nouvelle-charte

Découvrez nos solutions désherbage sur maïs

3700249117442_Nikita_5Kg

Nikita®

L’herbicide en 2 temps 3 mouvements

Découvrir le produit

Envie de rester à jour ?

Découvrez tous nos guides pratiques téléchargeables gratuitement

Je découvre

Les derniers articles

 · 09 août 2022 · 

2 min

CODIX®/RESUM® : Résultats Arvalis – Institut du Végétal automne 2021

Lire l'article

 · 02 août 2022 · 

2 min

PERIOD®, la référence 3 voies

Lire l'article

 · 19 juil. 2022 · 

1 min

+ rendement, + de régularité, - d’IFT, - de maladies du feuillage, comment ? Réponse dans nos résultats d’essais.

Lire l'article