<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=6984382394937790&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Revenir sur le blog

Les céréaliers ont besoin de solutions efficaces contre les adventices résistantes

En désherbage céréales, les agriculteurs sont confrontés à des problèmes spécifiques liés aux phénomènes de résistance.

À cela différentes explications : rotations courtes, montée des résistances, simplification du travail du sol...

 · 25 août 2022 · 

4 min

On observe depuis quelques années, qu’il devient difficile d’obtenir un niveau de propreté satisfaisant. Et certaines adventices, telles que les ray grass, vulpins, coquelicots … sont particulièrement compliquées à maîtriser.

 

 

 

Explications d’Anne-Sophie Becue, Chef Marché Céréales chez Adama


Le désherbage se raisonne à l’échelle de la rotation, et combine plusieurs pratiques complémentaires, qui visent à la fois :- des objectifs de moyen terme : empêcher le stock des semences d’adventices de croître, casser leur cycle de reproduction …
- et des objectifs de court terme : limiter la concurrence des adventices dans la culture en place.


En complément du désherbage, l’agronomie, la succession des cultures, le travail du sol, le décalage des dates de semis… font partie de la solution. Ces pratiques sont complémentaires de la destruction chimique des adventices. Mais celle-ci demeure indispensable et il est impératif de connaître les règles permettant de préserver son efficacité.

 

Merkur® un outil de gestion des résistances.

 

Face aux résistances, Merkur® répond en apportant 3 modes d’action différents et complémentaires, efficaces sur graminées et dicotylédones. En une intervention, positionnée à l’automne, Merkur® va maintenir la propreté des parcelles. N’étant pas concurrencée par les adventices, la culture pourra redémarrer plus facilement au printemps et préservera son potentiel de rendement.


Merkur® 3 modes d’action complémentaires.

 

1. Flufénacet. HRAC 15. 

HRAC 15Le flufenacet appartient à la famille chimique des oxyacétamides. Il diffuse dans la plante par voie racinaire et systémique. Après absorption par les racines, il est véhiculé par le xylème dans les racines et les feuilles. Il agit en inhibant la synthèse des lipides. Il provoque un arrêt de la division et de la croissance cellulaire au niveau des méristèmes des racines et des jeunes pousses, stoppant la croissance de la plante.


2. Le diflufenican. HRAC 12.

HRAC 12Le diflufenicanil appartient à la famille chimique des pyridinecarboxamides. Il diffuse dans la plante par contact et systémie. Le diflufenicanil est une molécule racinaire et foliaire. Dotée d’une bonne persistance d’action ; il est absorbé essentiellement au niveau de la tigelle, de l’hypocotyle et des extrémités racinaires. Il agit par inhibition de la photosynthèse par effet sur la biosynthèse des caroténoïdes dans les chloroplastes.


3. La pendimethaline. HRAC 3.

HRAC 3La pendimethaline appartient à la famille chimique des dinitroanilines. Elle diffuse dans la plante par contact. Elle est principalement absorbée par les organes souterrains (racines et coléoptiles) pendant la phase de levée, mais elle peut également être absorbée par les feuilles. Elle agit par inhibition de la division cellulaire et de la formation de la paroi cellulaire.

 

 

Pourquoi préserver son rendement dès l’automne ?

Les graminées sont connues pour avoir une nuisibilité directe sur le rendement dès 25 pieds/m². Dans les faits, on peut considérer que dès qu’on observe une densité de graminées de 15 pieds/m² non seulement le rendement baisse mais surtout la prochaine culture sera impactée par le salissement de la parcelle : les 15 pieds /m2 ayant généré en moyenne de 1500 graines par le ray grass et de 3000 graines pour le vulpin.


Un rendement impacté dès l’automne :
Dès leurs levées, les adventices vont commencer à exercer une concurrence sur la céréale implantée. Les interventions précoces d’automne permettent de limiter cette concurrence. On peut constater un écart de rendement de 7 à 10 q/ha entre une céréale désherbée à l’automne et une céréale désherbée en sortie d’hiver.


Une meilleure efficacité des traitements à l’automne :
Les interventions d’automne sont plus sûres en termes d’efficacité, notamment parce qu’elles permettent d’intervenir sur des adventices jeunes plus sensibles aux herbicides.

 

MERKUR® - SC - 333 g/l de Pendiméthaline + 80 g/l de Flufénacet + 20 g/l de Diflufenican - AMM N° 2180807 - Respectez les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi mentionnés sur l’étiquette du produit et/ou consultez www.adama.com et/ou www.phytodata.com. Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto. ®Marque déposée Adama France s.a.s. - RCS N°349428532. Agrément n° IF01696 : Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels. Août 2022.

Mentions_legales_Merkur_Aout2022

Baseline_nouvelle-charte

Découvrez nos solutions désherbage sur céréales

Merkur

Merkur®

C’est en automne que l’on prépare un printemps sans nuage

Découvrir le produit
Céréales

Comment préserver la sélectivité et l'efficacité de la pendiméthaline ?

Télécharger notre guide

Envie de rester à jour ?

Découvrez tous nos guides pratiques téléchargeables gratuitement

Je découvre

Les derniers articles

 · 12 sept. 2022 · 

1 min

Goltix® Silver, le nouveau partenaire désherbage des betteraviers

Lire l'article

 · 01 sept. 2022 · 

2 min

Merkur®, la référence 3 voies

Lire l'article

 · 09 août 2022 · 

2 min

CODIX®/RESUM® : Résultats Arvalis – Institut du Végétal automne 2021

Lire l'article