<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=6984382394937790&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Revenir sur le blog

Jaunisse de la betterave : accélérer le déploiement de solutions alternatives avec le PNRI-C

2020 : annus horribilis pour la campagne betteravière. 30% de perte de rendement liée à la jaunisse à l’échelle nationale et jusqu’à 70% dans certaines parcelles. Institut technique, scientifiques et pouvoirs publics se mobilisent et lancent le PNRI (Plan national de Recherche et d’innovation). L’objectif ? Trouver des solutions opérationnelles contre la jaunisse de la betterave. Fabienne Maupas, directrice du département technique et scientifique de l’ITB fait le point sur les avancées et les perspectives à l’horizon 2027. 

 · 19 avril 2024 · 

2 min

Suite à la campagne betteravière catastrophique de 2020, 20 millions d’euros ont été mis sur la table pour accroître les connaissances et accélérer le déploiement de solutions alternatives pour lutter contre la jaunisse de la betterave. Sur la première phase du projet, 2021/2023, un certain nombre de solutions a pu être testé. Certaines sont encourageantes. « À ce jour, les spécialités de biocontrôle, notamment celles basées sur la diffusion d’odeurs, semblent prometteuses. Le lâcher d’auxiliaires (larves et œufs de chrysopes) donnent aussi des résultats encourageants. Tout comme l’implantation de plantes compagnes, comme les graminées (orge, avoine) qui, semées en même temps que les betteraves, semblent perturber l’arrivée des pucerons. Enfin, la pulvérisation du champignon entomopathogène, Lecanicillium muscarium montre aussi une certaine efficacité pour réduire les populations de pucerons » détaille Fabienne Maupas, directrice du département technique et scientifique de l’ITB. 

> Pour plus d'informations, lire l'article  Pucerons : une solution choc dès le stade 2 feuilles de la betterave

      1. pucerons betteraves resize
      2.  

Le PNRI reconduit jusqu’en 2027 

Le gouvernement a décidé de reconduire le PNRI sur la période 2024/2027 à travers le PNRI-C, nouveau plan doté de 4 millions d'euros. « L’extension « C » est pour ‘consolidé’, car il doit permettre de finaliser l’opérationnalisation des nouveaux moyens de lutte. L’objectif est donc de conserver les solutions les plus prometteuses et de travailler sur leurs modalités d’insertion dans la protection actuelle de la culture pour renforcer la lutte contre les jaunisses. Autrement dit, il s’agit d’améliorer la ‘mécanisation’ de certaines solutions pour qu’elles soient utilisables par tous les agriculteurs : positionnement de la nouvelle solution dans le cycle cultural, optimisation du coût de la protection aphicide pour l’agriculteur, en fonction du risque de sa parcelle. Ces plans sont un réel coup d’accélérateur pour avancer collectivement sur cette problématique, mais avec l’impérieuse nécessité d’avoir des solutions qui soient techniquement et économiquement supportables pour les agriculteurs », explique Fabienne Maupas.   

Pour compléter :

Découvrez nos solutions insecticides Betteraves

Mavrik-Jet-5L-Bidon-1

Ravageurs

Mavrik Jet, rapide comme l'éclair, pulvérise les pucerons

Découvrir le produit
Betteraves

Reconnaitre les principaux ravageurs et auxiliaires de la betterave

Télécharger le guide

Envie de rester à jour ?

Découvrez tous nos guides pratiques téléchargeables gratuitement

Je découvre

Les derniers articles

Stim&Control, la nouvelle gamme de biosolutions d’ADAMA France

Lire l'article

 · 22 avr. 2024 · 

3 min

Quelles sont les molécules encore efficaces sur pucerons verts ? Le point sur les résistances

Lire l'article

 · 19 avr. 2024 · 

3 min

Pour maîtriser les pucerons, le programme aphicide s’impose

Lire l'article