<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=6984382394937790&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Revenir sur le blog

Cercosporiose sur betteraves : les bonnes pratiques fongicides

Des résistances de la cercosporiose aux fongicides ont été mises en évidence au laboratoire. Malgré tout, les efficacités des fongicides au champ se maintiennent. Résumé des études menées par ADAMA et recommandations pour un programme fongicide durable avec Sylvie LLADOS, chef marché betterave pour ADAMA France

 · 26 juin 2023 · 

5 min

La cercosporiose Cercosporia beticola est la maladie foliaire la plus préjudiciable pour la betterave, pouvant entrainer des pertes de rendement de plus de 50%. Elle est également la maladie la plus fréquente en France, et depuis quelques années, c’est une maladie en progression.

Un des leviers dans la protection contre la cercosporiose est la protection fongicide. Cependant, au cours des 3 dernières années, de nombreuses molécules ont été retirées du marché. En 2022, 68% des programmes fongicides reposent essentiellement sur 2 molécules : le difénoconazole et la fenpropidine, que l’on retrouve par exemple dans Spyrale®.

Avec le projet RECIFE (ITB, INRAE et ANSEES), des résistances aux triazoles et aux strobilurines ont été mises en évidence au laboratoire. 

Dans la continuité du projet RECIFE, ADAMA France a souhaité poursuivre les travaux sur la résistance au laboratoire : 
-    Le suivi dans le temps de la résistance au difénoconazole (monitoring pluriannuel) pour évaluer l’évolution de la résistance dans le temps.
-    La caractérisation de la résistance à la fenpropidine.

« Nous avons surtout voulu mettre en relation les résultats obtenus au laboratoire et les efficacités des fongicides au champ, pour répondre à cette question : est-ce que la résistance au laboratoire se traduit par des baisses d’efficacité au champ ? »

« Notre objectif est de mieux comprendre la résistance de la cercosporiose aux fongicides, pour mieux contrôler cette maladie, recommander des programmes fongicides durables pour
assurer la pérennité des fongicides et ainsi de maintenir les rendements. »


Au laboratoire : résistance au difénoconazole généralisée mais à l’intensité variable et modérée  

Depuis 2019, nous constatons peu d’évolution sur la résistance de la cercosporiose au difénoconazole. 

Test laboratoire Cercosporiose Résistance

La résistance au difénoconazole est certes généralisée et elle est présente partout mais : 
•    Son intensité est modérée : les facteurs de résistance (FR) sont faibles
•    Son intensité est très variable (d’une région à l’autre, au sein d’un même prélèvement),
•    Pas de corrélation entre le niveau de résistance et l’intensité de la cercosporiose dans nos essais au champ, 
•    Pas de corrélation entre le niveau de résistance et l’efficacité de SPYRALE® (difénoconazole + fenpropidine) dans nos essais au champ.


Aucune résistance de la cercosporiose à la fenpropidine

Une série de tests a été réalisée sur la fenpropidine, contenue dans SPYRALE ®. Les conclusions sont les suivantes :
-    Il n’y a pas de résistance à la fenpropidine
-    La fenpropidine est efficace sur cercosporiose quel que soit le niveau de résistance au difénoconazole
-    Il n’y a pas de résistance croisée entre la fenpropidine et le difénoconazole

Par conséquent, la fenpropidine est un allié pour la gestion responsable du difénoconazole.

test adama cercosporiose

 

Tests au champ réalisé par ADAMA avec le fongicide Spyrale®

Pour mesurer l’impact des individus de cercosporiose résistants au difénoconazole en pratique, nous avons analysé les résultats de plus de 10 ans d’expérimentation au champ soit 81 essais. 
Depuis 2007, l’efficacité de SPYRALE® à 1 L/ha se maintient. 

Test plein champ Cercosporiose Résistance

« Afin de maintenir cette efficacité dans le temps, il est nécessaire d’adopter des bonnes pratiques fongicides. »

 

Les bonnes pratiques fongicides à adopter contre la cercosporiose en betterave ou comment construire un programme fongicide durable


•    Combiner tous les leviers agronomiques possibles et notamment le levier variétal

•    Associer les fongicides de groupe FRAC différents

•    Intégrer un multisite efficace

•    Utiliser les produits les plus efficaces

•    Traiter à la dose efficace

•    Traiter au bon moment 


Découvrez-en davantage sur l’agronomie dans vos parcelles en vue de favoriser la meilleure stratégie fongicide.


Téléchargez nos guides :

Le protocole-conseil ADAMA contre les maladies foliaires de la betterave

6 règles pour un programme fongicide durable pour vos betteraves

Classification des substances actives FRAC et solutions ADAMA



Pour aller plus loin sur la cercosporiose en betterave


•    Webinaire cercosporiose 2023 : états des lieux en betterave
•    La cercosporiose gagne du terrain mais reste contrôlable
•    Ce que nous savons sur les résistances des fongicides à la cercosporiose
•    Essais ADAMA : les associations fongicides betterave et biosolutions
•    La génétique, un levier pour relever les défis à venir

 

SPYRALE® - EC - 100 g/l de Difénoconazole + 375 g/l de Fenpropidine - AMM N° 9300487 - Respectez les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi mentionnés sur l’étiquette du produit et/ou consultez www.adama.com et/ou www.phytodata.com. Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez https://agriculture.gouv.fr/ecophyto. ®Marque déposée Adama France s.a.s. - RCS N°349428532. Agrément n° IF01696 : Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels.

Classement SGH07Classement SGH08Classement SGH09
 

Danger

EUH401 : Respectez les instructions d'utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l'environnement.
H302+H332 : Nocif en cas d'ingestion ou d'inhalation
H304 : Peut être mortel en cas d'ingestion et de pénétration dans les voies respiratoires.
H315 : Provoque une irritation cutanée.
H319 : Provoque une sévère irritation des yeux.
H335 : Peut irriter les voies respiratoires.
H410 : Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.
EUH208 : Contient de la fenpropidine. Peut produire une réaction allergique.
H373 : Risque présumé d'effets graves pour les organes à la suite d'expositions répétées ou d'une exposition prolongée.

Baseline_nouvelle-charte

Découvrez nos solutions fongicides betterave

3700249117336_Spyrale_5L

Maladies

Spyrale, le fongicide unique et incontournable

Découvrir le produit
Betteraves

Le protocole-conseil ADAMA contre les maladies foliaires de la betterave

Téléchargez le protocole-conseil

Envie de rester à jour ?

Découvrez tous nos guides pratiques téléchargeables gratuitement

Je découvre

Les derniers articles

 · 19 juin 2024 · 

2 min

Cercosporiose : sécuriser les rendements par un usage responsable des fongicides

Lire l'article

 · 25 mai 2024 · 

2 min

Fongicides betteraves. ESSAIS TRANSFORMES 2023.

Lire l'article

 · 23 mai 2024 · 

1 min

Charge®, un produit de biocontrôle contre les maladies de la betterave

Lire l'article